Les membres d'AllEnvi

L’alliance AllEnvi a été créée à l'initiative de ses 12 membres fondateurs. 16 membres associés les ont rejoints dans l'alliance.

Les 12 membres fondateurs

BRGM (logo)

Le BRGM - Le Bureau de recherches géologiques et minières

Le BRGM est l’établissement public de référence dans le domaine des sciences de la Terre pour gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol. Ses actions s’articulent autour de 4 missions : recherche scientifique, appui aux politiques publiques, coopération internationale et sécurité minière.Créé en 1959, le BRGM est un établissement public à caractère industriel et commercial (Epic). Il est placé sous la double tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. En 2013, il emploie plus de 1100 personnes dont plus de 700 chercheurs et ingénieurs, dans ses 32 implantations en France métropolitaine et en Outre-mer. Ses équipes interviennent dans plus de 40 pays.
Le BRGM dans AllEnvi
Dans une démarche de synergie d’expertises, le BRGM a intégré en 2010 l’alliance AllEnvi en s’impliquant dans 10 des groupes de travail avec 20 scientifiques : Agro-écologie, Climat, Eau, Ecotechnologies et chimie durable, Mer, Risques environnementaux, Territoires, Evaluation environnementale, Infrastructures et Prospectives.
“AllEnvi est une alliance programmatique, explique Catherine Truffert, directrice de la Recherche au BRGM. Notre présence en son sein répond à un objectif majeur : pouvoir être force de proposition en amont des grandes orientations françaises en matière de programmes de recherche dans les domaines relevant de nos priorités stratégiques.”
En savoir plus : www.brgm.fr

CEA (logo)

Le CEA - Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives intervient dans quatre grands domaines : les énergies bas carbone (nucléaire et renouvelables), les technologies pour l’information et les technologies pour la santé, les Très grandes infrastructures de recherche (TGIR), la défense et la sécurité globale. Pour chacun de ces quatre grands domaines, le CEA s’appuie sur une recherche fondamentale d’excellence et assure un rôle de soutien à l’industrie.
Pour en savoir plus : www.cea.fr

Cirad (logo)

Le Cirad - La recherche agronomique pour le développement

En partenariat avec les pays du Sud dans leur diversité, le Cirad produit et transmet de nouvelles connaissances, pour accompagner leur développement agricole et contribuer au débat sur les grands enjeux mondiaux de l’agronomie.Etablissement public à caractère industriel et commercial, le Cirad est placé sous la double tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère des Affaires étrangères et européennes.
Organisme de recherche finalisée, le Cirad établit sa programmation à partir des besoins du développement, du terrain au laboratoire, du local au planétaire.
Ses activités relèvent des sciences du vivant, des sciences sociales et des sciences de l’ingénieur appliquées à l’agriculture, à l’alimentation et aux territoires ruraux.
Le Cirad emploi 1800 agents, dont 800 chercheurs. Il mène des activités en partenariat avec plus de 90 pays, bénéficie de 12 directions régionales en France métropolitaine, dans l’outre-mer français et à l’étranger. Le Cirad consacre près de 5 millions d’euros pour former près de 300 doctorants, dont 60% originaires d’un pays du Sud.
Pour en savoir plus : www.cirad.fr

Le CNRS - Le Centre national de la recherche scientifique

Seul organisme de recherche pluridisciplinaire en France à vocation interdisciplinaire, le CNRS joue un rôle structurant de pilotage et de coordination nationale autour de grands enjeux scientifiques, technologiques, économiques et de société, en s’appuyant sur son réseau national de laboratoires. Il est le premier partenaire des établissements d’enseignement supérieur et de recherche en France et un acteur de premier ordre de la recherche au niveau européen et international.
Avec plus de 32 000 personnes (dont 26 000 statutaires – 11 600 chercheurs et 14 400 ingénieurs, techniciens et administratifs) le CNRS exerce son activité dans tous les champs de la connaissance, en s’appuyant sur plus de 1200 laboratoires.
Le CNRS est un Etablissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
Le CNRS dans AllEnvi
Les sciences de l’environnement en un domaine scientifique institué, lisible et porteur de développements sur le long terme en termes scientifiques et sociétaux. Son objectif est d’organiser, avec ses partenaires, le champ scientifique des sciences l’environnement afin de promouvoir l’écologie globale (global ecology) comme champ de recherche intégré. Cet objectif passe par la mobilisation des domaines scientifiques relatifs au cœur disciplinaire de l’Institut : écologie, biodiversité, interactions hommes milieux.
Pour en savoir plus : www.cnrs.fr

La CPU - La Conférence des présidents d'université

La CPU rassemble les dirigeants des Universités, des Instituts nationaux Polytechniques, des Écoles normales supérieures et des grands établissements. Depuis 40 ans, elle représente et défend les intérêts des établissements d’enseignement supérieur qu’elle regroupe. Véritable acteur du débat public sur toutes les questions universitaires, la CPU est force de proposition et de négociation auprès des pouvoirs publics, des différents réseaux de l’enseignement supérieur et de la recherche, des partenaires économiques et sociaux et des institutions nationales et internationales.
La CPU dans AllEnvi
La politique de la CPU en matière de pilotage national de la recherche entre dans une nouvelle phase : après une phase pendant laquelle ont été établis les accords cadres bilatéraux entre chaque organisme national et toutes les universités, s’ouvre une phase de construction de relations multilatérales où seront coordonnées les politiques de toutes les universités avec celles de tous les organismes. La CPU ne peut donc que se féliciter d’être présente au sein des Alliances, et donc au sein d’AllEnvi. Consciente que l’existence d’une recherche forte et coordonnée sur les questions environnementales est déterminante, la CPU s’implique pleinement dans l’Alliance.
Pour en savoir plus : www.cpu.fr

L'Ifremer - L'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer

L'Ifremer contribue à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et du littoral et au développement durable des activités maritimes. C'est l’un des établissements de recherche marine les plus intégrés au monde dont la gamme de compétences est la plus étendue.
Créé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.
L’Ifremer dans AllEnvi
L'Ifremer travaille en réseau avec la communauté scientifique française, mais aussi avec des organismes partenaires dans de nombreux pays, Europe et dans le monde. Son positionnement comme acteur de référence dans le domaine marin lui confère un rôle-clé au sein des différents groupes d’AllEnvi, en particulier celui du groupe Mer qu’il co-anime. A ce titre, il a défini un « Programme mer » en cohérence avec la feuille de route élaborée par le Grenelle de la mer.
Pour en savoir plus : www.ifremer.fr

L'Ifsttar - l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux

L'Ifsttar conduit des travaux de recherche finalisée et d’expertise dans les domaines des transports, des infrastructures, des risques naturels et de la ville pour améliorer les conditions de vie de nos concitoyens et plus largement favoriser un développement durable de nos sociétés.
L'Ifsttar est un établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la tutelle conjointe du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Pour en savoir plus: www.ifsttar.fr

L'Inra - L'institut national de la recherche agronomique

Premier institut de recherche agronomique en Europe, à la deuxième place mondiale pour ses publications scientifiques dans ce domaine, les activités de l’Inra sont orientées par la dynamique de la science et les enjeux socio-économiques liés à l’alimentation, l’agriculture et l’environnement. Organisme public de recherche finalisée, l’Inra est acteur de recherche et d’innovation et produit des expertises en appui à la décision publique.
L’Inra dans AllEnvi
L’Alimentation, les Ecotechnologies, l’Eau, le Climat et les Territoires font parties intégrantes des champs de recherche de l’Inra. A ce titre, l’institut est fortement impliqué dans l’alliance AllEnvi. Il participe aux 3 groupes transversaux « Evaluation environnementale et cycles de vie », « Infrastructures, systèmes d’observation et services d’information environnementale et climatique » et « Prospective en recherche environnementale », qu’il co-anime avec le CNRS. L’Inra contribue également aux 11 groupes thématiques et il copilote 4 d’entre eux : « Agroécologie et sols » et « Aliments et alimentation » avec le Cirad ; « Biologie des plantes » et « Territoires et ressources naturelles » avec le CNRS.
Pour en savoir plus : www.inra.fr

L'IRD - L'Institut de recherche pour le développement

L’IRD, organisme de recherche original et unique dans le paysage européen de la recherche pour le développement, a pour vocation de mener des recherches au sud, pour le sud et avec le sud.
L’IRD est un établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la double tutelle des ministères chargés de la Recherche et de la Coopération. Il remplit trois missions fondamentales : la recherche, la formation et l’innovation. Il conduit des programmes scientifiques, centrés sur les relations entre l’Homme et son environnement dans les pays du Sud, dont l’objectif est de contribuer à leur développement durable.
Pour en savoir plus : www.ird.fr

L'Irstea - Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture

L'Irstea est un institut de recherche finalisée sous la double tutelle des Ministères en charge de la Recherche et de l’Agriculture. Il se positionne comme un acteur majeur des sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture. Bien inséré dans le paysage de la recherche française et européenne, il est servi par un modèle d’organisation de la recherche performant et original associant étroitement science, technologie innovante et appui aux politiques publiques.
Ses domaines de recherche portent sur les eaux continentales de surface, sur les technologies vertes et sur l’aménagement des territoires.
L'Irstea dans AllEnvi
L’institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea) est profondément convaincu que la recherche environnementale française doit s’affirmer par une vision stratégique ambitieuse, européenne et internationale pour les décennies à venir. L’institut s’est donc fortement investi pour que l’ensemble des forces de recherche environnementales, trop éclatées et dispersées en France, regroupent leurs forces au sein de l’alliance de recherche pour l’environnement.
Pour en savoir plus : www.irstea.fr

Météo France (logo)

Météo-France

Météo-France, service national de météorologie, est un établissement scientifique et technique placé sous la tutelle du ministère de l’Ecologie.
Vigie du temps et du climat en métropole et outre-mer, sa mission principale est d’avertir les autorités et les populations des phénomènes météorologiques dangereux. Cette mission impose une surveillance 24h/24 et 365 jours par an de l’atmosphère, du manteau neigeux et de l’océan superficiel. Météo-France mène des recherches sur la connaissance du climat passé et de son évolution future.
Météo-France dans AllEnvi
Météo-France est fortement impliqué dans la mémoire du climat et dans la compréhension de son fonctionnement et de sa prévision. Il fait progresser la reconstitution des climats régionaux, base indispensable à comprendre l’état de base du climat et de sa variabilité, et assoit ainsi un socle de connaissance indispensable pour traiter les enjeux d’évolution et d’adaptation. Météo-France s’est également inscrit pour répondre aux enjeux du GIEC et il s’attache à faire progresser la modélisation climatique pour réduire les incertitudes, notamment aux échelles régionales, et pour développer le socle nécessaire pour la prévision décennale et les projections centennales. Ces thèmes de recherche s’inscrivent naturellement dans le groupe thématique Climat, dont Météo-France partage l’animation avec le CEA et la CPU.
Météo-France s’implique dans deux groupes transversaux : Infrastructures et Prospectives.
Pour en savoir plus : www.meteofrance.com

Le MNHN - Muséum national d’histoire naturelle

Le MNHN se consacre à la connaissance et à la conservation de la biodiversité et aux relations entre l’Homme et la nature depuis sa création en 1635. Une question plus que jamais d’actualité qu’il traite de manière approfondie et variée grâce à ses cinq missions -recherche fondamentale et appliquée, conservation et enrichissement des collections, enseignement, expertise, diffusion des connaissances.
Le Muséum rassemble près de 1 900 personnes dont 500 chercheurs, forme environ 350 étudiants par an, abrite 68 millions de spécimens dans ses réserves et ses galeries et accueille chaque année plus de 2 millions de visiteurs dans 12 sites à travers la France.
Établissement public culturel, scientifique et professionnel, il est placé sous la double tutelle du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du Ministère de l’Écologie.
Le Museum dans AllEnvi
Les champs de recherche très larges couverts par le Museum  se situent au carrefour entre sciences de la vie, de la terre et de l’Homme, sa grande interdisciplinarité et la richesse de ses collections, entre autres particularités, le positionnent comme une institution de référence sur la biodiversité, lui conférant un rôle important et transversal au sein de l’alliance. Il est ainsi associé à tous les groupes de travail, à l’exception de Villes et mobilités.
En savoir plus sur : www.mnhn.fr

Les 16 membres associés

IAVFF : Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France, ex-Agreenium (établissement public national de coopération à caractère administratif)

L'Andra : Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs

L'Anses : Agence nationale de sécurité sanitaire

La CDEFI : Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs

Le Cerema : Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement

La CGE : Conférence des grandes écoles

Le Cnes : Centre nationale d’études spatiales

La FRB : Fondation pour la recherche sur la biodiversité

L'IFP : IFP Énergies nouvelles

L'IGN : Institut national de l'information géographique et forestière

L'Ineris : Institut national de l’environnement industriel et des risques

L'Inria : Institut national de recherche en informatique et en automatique

L'Ipev : Institut polaire français Paul-Emile Victor

L'IRSN : Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

Le LNE : Laboratoire national de métrologie et d’essais

Le Shom : Service hydrographique et océanographique de la marine

Cookies de suivi acceptés