Risques environnementaux, naturels et écotoxiques

Enjeux

Qu’ils soient d’origine naturelle ou humaine, les risques se rapportent à des objets complexes porteurs de grandes inquiétudes sociales et d’une demande forte de transparence et d’information du public.

Acquérir des connaissances sur le fonctionnement des systèmes concernés constitue le premier enjeu de notre groupe de travail. Ces recherches sont essentielles tant pour l’aléa que pour la vulnérabilité. L’aléa est la probabilité d’occurrence d’événements à conséquences environnementales et sanitaires. La vulnérabilité concerne l’évaluation des conséquences prévisible des événements aléatoires. Par exemple, une inondation dans une zone inhabitée n’aura pas les mêmes conséquences que dans un quartier peuplé.

Un autre enjeu concerne la dimension économique et sociale du risque. Quel est le rapport coût/efficacité des mesures préventives ? C’est une information capitale pour décider des investissements à mettre en œuvre et qui nécessite de développer des méthodes d’analyse économique efficaces.

La perception du risque par la population – l’aspect social – doit également être étudiée, les comportements jouant énormément sur la vulnérabilité. Cette perception dépend du type de risque. Par exemple, la pollution microbiologique de l’eau potable est inacceptable. En revanche, il semble de façon étonnante que la population soit plus tolérante vis-à-vis de la pollution chimique de l’air.

Si le cadre général est clair, en matière de besoins de recherche chaque situation est spécifique et fait appel à des disciplines différentes. Il reste une multitude de découvertes à réaliser dans de nombreux domaines et aux interfaces entre ces domaines. D’où l’importance pour les communautés diverses réunies au sein de l’Alliance d’apprendre à travailler ensemble en dehors de leur strict cadre disciplinaire.

Cookies de suivi acceptés