COP21 : la recherche en action

Dans la perspective de la COP 21, qui se tient à Paris fin 2015, AllEnvi organisait cette semaine une conférence de presse. Objectifs : sensibiliser aux défis des changements climatiques et annoncer la parution d’un ouvrage exceptionnel intitulé 60 succès de la recherche pour une planète durable.

Les changements climatiques sont une problématique au cœur de la recherche environnementale française réunie sous la bannière d’AllEnvi. Pour informer et sensibiliser aussi bien les décideurs que la société, l’alliance publiera très prochainement un ouvrage exceptionnel sous forme d’un magazine de 64 pages, intitulé 60 succès de la recherche pour une planète durable. Chacun pourra se rendre compte de la mobilisation exceptionnelle des scientifiques français pour mettre en commun des expertises transversales et pluridisciplinaires.

AllEnvi à convié les journalistes pour leur montrer la forte mobilisation de la communauté scientifique environnementale sur les questions climatiques. Après une introduction de François Houllier, président d’AllEnvi, quatre scientifiques ont présenté quelques-uns des grands enjeux que la société doit relever pour faire face aux dérèglements climatiques :

  • Éric Guilyardi, océanographe et climatologue au CNRS, s’est exprimé sur les enjeux autour de la variabilité et de la prévisibilité du climat, en prenant notamment l’exemple du phénomène El Niño.
  • Benjamin Sultan, climatologue à l’IRD, a présenté une étude de cas au Sahel concernant l’évolution de la productivité des systèmes agricoles et leur nécessaire adaptation dans le contexte du changement climatique.
  • Florence Habets, hydrométéorologue au CNRS, a exposé les impacts en France du changement climatique sur les ressources en eau, ainsi que des pistes d’adaptation.
  • Valéry Masson, climatologue urbain à Météo France, a abordé les questions du réchauffement en ville et leur prise en compte dans les processus de planification urbaine.

Informer et sensibiliser : morceaux choisis de la conférence de presse

Seulement 20 % de la population sait que le changement climatique est dû aux gaz à effet de serre. Or, les gens doivent comprendre pour avoir envie d’agir. On n’arrivera pas à contenir le dérèglement climatique sans une mobilisation de tous et de chacun !
Rappelons que le défi est considérable : pour limiter le réchauffement à une moyenne de 2 °C, il faudrait laisser dans nos sous-sols 80 % des ressources facilement exploitables de charbon et de pétrole, ces énergies fossiles principales émettrices de gaz à effet de serre. Pour autant, des solutions existent ! La recherche, après avoir tiré la sonnette d’alarme, a déjà commencé à proposer des solutions, comme en témoignera très bientôt l’ouvrage 60 succès de la recherche pour une planète durable.

Publiée : 11/09/2015

Cookies de suivi acceptés