Allergies et intolérances alimentaires : émergence d'un problème majeur de santé publique, perspectives d'un nouveau marché ?

Allergies et intolérances alimentaires : émergence d'un problème majeur de santé publique, perspectives d'un nouveau marché ? Ce sont les questions posées lors de la 37e conférence-débat des mercredis du Pavillon de la France.

Intervenant Jean-Michel WAL  -  Animateur Paul De BREM

Mercredi 16 septembre de 11h à 12h30

La plupart des individus peuvent manger une grande variété d’aliments sans encourir le moindre risque. Cependant, pour un petit nombre d’entre eux, certains aliments peuvent provoquer des réactions physiologiques allant d’une légère rougeur à une sévère réponse allergique. Ces réactions peuvent être dues à une allergie ou une intolérance alimentaire. Alors qu’une personne sur trois s’estime allergique, en réalité, les chiffres sont beaucoup plus faibles, à savoir entre 1% et 2 % seulement, proportion qui peut toutefois atteindre 3 à 7 % chez les enfants. Bien que les réactions allergiques puissent se manifester avec n’importe quel aliment, certaines sont plus fréquentes que d’autres. C’est le cas de l’allergie au lait de vache, aux œufs, au soja, au blé, aux crustacés, aux fruits, aux cacahuètes et aux noix.

Allergie et intolérance sont souvent confondues, bien que très différentes. Pour la première, la manifestation est immédiate et extériorisée : du simple urticaire à l’arrêt respiratoire ou cardiaque, en passant par l’œdème de Quincke ou les troubles digestifs. Lorsqu’il s’agit d’une intolérance par contre, les effets sont plus discrets et souvent, à retardement : migraines, troubles digestifs, infections ORL, pathologies cutanées… Face à la montée des problèmes d’allergies et d’intolérances alimentaires, l’industrie agroalimentaire et les distributeurs multiplient les offres et le succès ne se dément pas, grâce notamment à la diffusion du « sans gluten » à de nouvelles catégories de produits, à l'image de la charcuterie ou des plats cuisinés. Alors, émergence d'un problème majeur de santé publique ou d'un nouveau marché ?

Pour sortir des débats souvent trop simplistes, ou caricaturaux, Monsieur Jean-Michel WAL, interrogé par Monsieur Paul de BREM, répondra aux questions des participants après avoir préalablement fourni les clefs permettant de mieux comprendre le contexte et les enjeux des débats.

Jean-Michel WAL est directeur de recherche de l'Inra et dirige le laboratoire d'immuno-allergie alimentaire à Saclay.

Cookies de suivi acceptés