Manger bio : quels bénéfices pour les consommateurs ?

Manger bio : quels bénéfices pour les consommateurs ? C'est le thème de la treizième conférence-débat des mercredis du Pavillon de la France.

Intervenant Bernard LE BUANEC  -  Animateur Paul DE BREM

Mercredi 24 juin de 11h à 12h30

Les produits issus de l’agriculture biologique sont meilleurs pour la santé ! Cette certitude est ancrée dans bon nombre d’esprit. Mais cela correspond-t-il à une réalité ? Ces aliments sont-ils vraiment plus sûrs ? Devons-nous abandonner les aliments conventionnels pour préserver notre organisme ? De nombreuses études ont essayé d’évaluer les bénéfices du bio sur la santé. 

Du fait des contraintes du cahier des charges, les produits bios comportent moins de résidus de pesticides, mais certains produits naturels peuvent néanmoins avoir un impact sur la santé. Sur le plan nutritionnel, les constats sont moins clairs car de nombreux facteurs entrent en jeu : variété cultivée, nature du sol, conditions climatiques… Alors que certaines études concluent que les végétaux cultivés avec des engrais chimiques seraient plus riches en protéines, mais de moins bonne qualité, car moins riches en acides aminés indispensables à notre organisme, d’autres ont trouvé un résultat inverse. S’agissant de la teneur en vitamines, minéraux et oligo-éléments, de récentes études ont souligné que les fruits et légumes bios sont en moyenne plus riches en composants d’intérêt pour la santé, mais avec une grande variabilité.

Qu’en est-il exactement ? Pour sortir des débats souvent trop simplistes, ou caricaturaux, Monsieur Bernard LE BUANEC, interrogé par Monsieur Paul DE BREM, répondra aux questions des participants après avoir préalablement fourni les clefs permettant de mieux comprendre le contexte et les enjeux des débats.

Bernard LE BUANEC, agronome et biologiste végétal, est membre fondateur de l’Académie des technologies et membre de l’Académie d’agriculture de France. Il a piloté, en 2010, un groupe de travail sur l’agriculture biologique au sein de l’Académie d’Agriculture, dont les conclusions ont fait l'objet de la publication d'un livre " Le tout bio est-il possible ? " aux éditions Quae, en 2012.

Cookies de suivi acceptés