RZA : Réseau des zones ateliers

En prise directe avec les questionnements des gestionnaires, politiques et associations, elles partagent avec les LTER (Long term ecological research) américains et le réseau international (ILTER) un cadre conceptuel mettant en avant les processus intégrateur et itératif des interactions socio-écologiques. Leurs thèmes portent sur la dynamique des ressources (eau, biodiversité…) ou encore sur les changements d’usage des terres, les effets des changements climatiques et la gestion des territoires.

Cadre Général

Créé, pour les plus anciennes, il y a une vingtaine d’années, les zones ateliers sont conçues comme un réseau inter-organismes de recherches interdisciplinaires, coordonnées et organisées territorialement à une échelle régionale. Elles sont en prise directe avec les questionnements émanant du monde des gestionnaires, des politiques et des associations.

Elles partagent, avec les LTER américains, un cadre conceptuel commun mettant en avant les processus intégrateur et itératif des interactions socio-écologiques (Fig 1). Le cadre social et le cadre bio-géophysique sont en interaction permanente par le biais des forçages induits par l’homme (pulses et tendances) et les services écosystémiques. L’identification et la quantification des modifications des services écosystémiques nous permettent d’évaluer les conséquences des actions de l’homme à des échelles de temps courtes ou longues et de ce fait la durabilité, la résilience et l’adaptabilité des systèmes.

L’ensemble des ZA (13 sites au 1er janvier 2015) offre une diversité de situations contrastées du point de vue des milieux et des systèmes sociaux. Chacune de ces ZA correspond à une zone géographique à l’échelle d’un territoire caractérisé par une unité fonctionnelle/écosystème : bassin versant, agro-écosystème, etc. Au sein de chacune des ZA, différents sites instrumentés on été mis en place afin de réaliser des observations et/ou des expérimentations. Les ZA sont donc construites en réseau : réseau de sites pour chaque ZA et un réseau de ZA à l’échelle nationale et internationale puisque nous collaboront avec les dispositifs équivalents en Europe (LTER Europe), aux Etats unis (LTER US) ou à l’échelle de la planète (ILTER : International Long Term Ecological Research).

Zone Atelier Bassin du Rhône (ZABR)

La ZABR aborde par différentes disciplines, les interactions entre le milieu fluvial et périfluvial rhodanien et les sociétés qui se développent sur le bassin versant.
Zone géographique : Bassin versant du Rhône
Site web : http://www.zabr.org
Contact : Pierre MARMONIER, UMR 5023 Laboratoire d’Ecologie des Hydrosystèmes naturels et anthropisés et Bernard MONTUELLE, UMR CAARTEL

Zone Atelier Bassin de la Moselle (ZAM)

La ZAM a pour objectif principal d’acquérir des connaissances afin d’aider à la maîtrise de l’impact des activités humaines sur la qualité des ressources en eau en Lorraine, dans le bassin versant de la Moselle.
Zone géographique : Bassin versant de la Moselle
Site web : http://www.ensic.inpl-nancy.fr/Zam
Contact : Emmanuelle MONTARGES-PELLETIER UMR 7360 Laboratoire interdisciplinaire des environnements continentaux , Marc BENOIT UR 55 ASTER , Jean-François MUNOZ, ANSES-Laboratoire d’Hydrologie de Nancy et Christophe MERLIN, UMR 7564 LCPME

Zone Atelier Seine

La ZA Seine s’interroge sur la manière dont le bassin parisien, sa géologie, son climat, sa végétation et ses activités agricoles, domestiques et industrielles fabrique à la fois le milieu aquatique et la qualité de l’eau des rivières et des nappes.
Zone géographique : Bassin versant de la Seine
Site web : http://www.sisyphe.upmc.fr/piren/
Contact : Jean-Marie MOUCHEL, UMR 7619 Sisyphe

Zone Atelier Loire (ZAL)

La ZAL a pour objet l’observation de l’hydrosystème, des sociétés humaines et de leur coévolution sur le bassin versant de la Loire, sur une échelle de 15 000 ans.
Zone géographique : Bassin versant de la Loire
Site web : http://www.za-loire.org/
Contact : Sabine Greulich UMR 7324 CITERES, et Sylvie SERVAIN UMR 7324 CITERES

Zone Atelier Plaine et Val de Sèvre (ZAPVS)

L’objectif de la ZAPVS est d’inventer un système agricole alternatif au modèle productiviste, afin d’assurer une gestion durable des ressources naturelles.
Zone géographique : Plaine céréalière en Poitou-Charente
Site web : http://www.zaplainevaldesevre.fr/
Contact : Vincent BRETAGNOLLE, UPR 1934 Centre d’Études Biologiques de Chizé

Zone Atelier Armorique

La ZA Armorique mène des recherches sur les relations entre dynamiques sociétales et dynamiques environnementales, le long de gradients allant de l’urbain au rural, avec le paysage comme objet d’articulation.
Zone géographique : Bretagne (Ille-et-Vilaine)
Site web : http://osur.univ-rennes1.fr/zoneatelier-armorique/
Contact : Jacques BAUDRY, UR INRA SAD et Cendrine MONY, ECOBIO Université Rennes 1 / Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes (OSUR)

Zone Atelier Alpes (ZAA)

La ZAA étudie les dynamiques couplées des écosystèmes alpins, de leurs usages et du climat sur deux sites contrastés par leurs conditions naturelles et humaines : le Vercors et l’Oisans.
Zone géographique : Alpes (Vercors et Oisans)
Site web : http://www.za-alpes.org
Contact : Philippe CHOLER, UMR 5553 Laboratoire d’écologie alpine (LECA) et Thomas SPIEGELBERGER, IRSTEA UR Ecosystèmes montagnards (EMGR)

Zone Atelier Antarctique (ZATA)

La ZATA mesure les impacts des changements climatiques et des activités humaines sur les écosystèmes antarctiques et subantarctiques.
Zone géographique : Antarctique (Terre Adélie), Iles Sub-antarctiques françaises et eaux subtropicales de l’océan Indien
Site web : http://za-antarctique.univ-rennes1.fr
Contact : Marc LEBOUVIER, UMR 6553 Ecosystèmes Biodiversité Evolution

Zone Atelier Environnementale Urbaine Strasbourg (ZAEU)

La ZAEU est un dispositif d’observation environnementale sur les zones urbaines en articulation avec les collectivités territoriales, menant des actions de structuration de la recherche sur des questionnements complexes liés aux processus naturels et aux dynamiques sociales.
Zone géographique : Alsace (Bas-Rhin)
Contact : Christiane WEBER, ERL 7230 LIVE

Zone Atelier Hwange (Zimbabwe)

La ZA Hwange conduit une approche pluri-disciplinaire d’un système socio-écologique centré sur une aire protégée abritant une diversité de grands mammifères unique au monde et des enjeux cruciaux d’intégration de la conservation et du développement rural.
Zone géographique : Sub-Saharan Africa (National Park of Hwange)
Contact : Hervé FRITZ, UMR 5558 - LBBE "Biométrie et Biologie Évolutive"

Zone Atelier Brest-Iroise (ZABrI)

La particularité de cette ZA est sa composante littorale, puisque celle-ci ambitionne d’améliorer nos connaissances du fonctionnement et de l’évolution du socio-écosystème côtier situé à l’interface entre Terre et Mer, dans un contexte de changements et dans une perspective de gestion intégrée.
Zone géographique : Bretagne (Finistère)
Site web : http://www-iuem.univ-brest.fr/zabri/fr
Contact : Françoise GOURMELON CNRS 6554 Littoral, Environnement, Télédétection, Géomatique et Olivier RAGUENEAU, UMR 6539 LEMAR

Zone Atelier Arc Jurassien (ZAAJ)

La ZAAJ fédère un réseau de recherches sur les interactions entre environnement, société et dynamique des systèmes socio-écologiques de l’arc jurassien. Elle s’intéresse notamment aux impacts de l’évolution passée et présente du climat et du paysage sur les populations et les communautés, et aux relations entre environnement, écologie et santé.
Zone géographique : Arc jurassien
Site web : http://zaaj.univ-fcomte.fr
Contact : Patrick GIRAUDOUX, UMR 6249 Chrono-environnement

Zone Atelier Territoires Uranifères dans l’Arc Hercynien (ZATU)

La ZATU développe une démarche pluridisciplinaire confrontant les points de vue de biologistes, chimistes, géographes, écologues, géologues, médecins, physiciens, sociologues sur les questions que pose la vie dans des environnements caractérisés par une irradiation chronique d’origine naturelle ou naturelle renforcée.
Zone géographique : Massif Central et le site de la mine de l’Ecarpière en Vendée
Site web :  http://zatu.org/
Contact : Vincent BRETON, UPS 3177 Institut des Grilles et du Cloud

Les thèmes de l’évolution de l’usage des sols (urbains et ruraux), du fonctionnement et de l’usage des hydrosystèmes, Changements climatiques, des Cycles hydrologiques, des Cycles biogéochimiques, de la modification des structures biotiques, des changements de la Biodiversité, des changements de l’usage des terres (gestion et couverture), de la modification des fonctions et services ecosystémiques, du poids des héritages anciens et de la gouvernance sont en fait communs à la plupart des Zones Ateliers. Ils sont ainsi déclinés au sein d’un gradient d’anthropisation : depuis les agro écosystèmes jusqu’aux écosystèmes urbains.

L’expertise et les données acquises au sein des différentes ZA au cours de ces dernières années font de ces sites des endroits privilégiés à l’échelle nationale pour étudier toutes les nouvelles interactions pouvant se mettre en place au sein des socio-écosystèmes considérés.

Cette diversité des situations étudiées implique un fonctionnement actif en réseau ayant pour objectif de se saisir de questions scientifiques partagées, de mutualiser des méthodologies (modélisation, systèmes d’information, inter opérabilité des bases de données) et mener des réflexions prospectives. Ce fonctionnement en réseau permet ainsi de poser des questions identiques sur des systèmes contrastés en raison de pulses et de pressions différentes de l’homme sur le cadre bio-géophysique. Le dernier exemple est celui des écosystèmes urbains, et en particulier de la dynamique de l’eau et de la biodiversité qui sont différentes d’une ville à une autre en fonction des décisions politiques locales même si un cadre national et européen existe.

Insertion Internationale 

Les ZA sont membres du réseau Alter net (REX Alter net), à ce titre elles sont également identifiées au sein du réseau LTER Europe. Elles contribuent également à la dynamique du réseau ILTER (International LTER). Trois séminaires ont été organisés avec les LTER US en 2008, 2009 et 2010 afin d’assoir les bases d’une collaboration durable dans le domaine des écosystèmes urbains et des agroécosystèmes. Une école thématique commune sera organisée en 2011.

Quelques chiffres

Les effectifs :

Les ZA rassemblent plus de 500 collaborateurs pour environ 215 ETPT au sein de 88 laboratoires.

60 % sont membres de laboratoires CNRS (InEE, INSU, InSHS) - Université, 9 % de l'Irstea, 7 % de l’Inra et 24 % de laboratoires reconnus par le ministère.

Cookies de suivi acceptés